En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies… Fermer

publicité

2018, année du smartphone haut de gamme, et 2019 de la 5G


Chiffres : Le marché mondial des terminaux (PC, tablettes et téléphones) progressera de 2,1% en 2018 à 2,32 milliards d'unités. Mais la croissance viendra avant tout des smartphones haut de gamme et des PC ultramobiles pour Gartner. Quant aux smartphones 5G, ils débarqueraient dès 2019.

 

Les années se suivent et se ressemblent ? Sans conteste en ce qui concerne le PC traditionnel. S'il n'est pas mort, comme en témoigne notamment l'équipement par les entreprises, il n'en continue pas moins de décliner.

Les particuliers ne sont plus guère emballés par ces terminaux, qu'ils remplacent peu, voire pas. Les dernières prévisions de Gartner ne promettent pas au PC traditionnel une renaissance soudaine. Les deux prochaines années, les livraisons reculeront à 193 et 187 millions d'unités.

-6,8% pour le PC portable traditionnel

En 2018, le déclin est ainsi estimé à 5,4%, et même 6,8% pour les seuls ordinateurs portables. Le PC est-il voué aux gémonies ? Sous sa forme classique, peut-être. Mais il trouve encore preneur dans certains formats.

  

Le cabinet annonce ainsi que le segment du "premium ultramobile" (des configurations hybrides comme la Surface de Microsoft) sera le seul à dégager de la croissance cette année. Et cet intérêt devrait empêcher le marché global des PC d'enchaîner une année supplémentaire de déclin.

De peu cependant puisque Gartner table sur une légère progression de deux millions d'unités avec 264 millions d'ordinateurs livrés dans le monde en 2018. A condition donc que les hybrides ne devient pas de leur trajectoire et surtout conservent leur rythme de croisière. Rappelons cependant qu'ils ne pèseront que 26,5% de l'ensemble des PC livrés.

L'ultramobile comme béquille du PC

Ce n'est pas garanti comme la correction par Gartner de prévisions antérieures l'illustre. L'année dernière, il évaluait à 72 millions le nombre d'ultramobiles premium livrés en 2018. Cette estimation est ramenée à 70 millions. Or l'année ne fait que commencer et est donc susceptible d'évoluer.

 

Quoi qu'il en soit, le PC n'est pas mort. La durée de vie de ces terminaux s'est significativement allongée en raison du manque d'entrain des consommateurs. Ceux qui décident de ne pas y renoncer opteraient plus volontiers pour des produits plus haut de gamme.

C'est en tout cas ce qu'espèrent les constructeurs qui peuvent ainsi tenter de compenser la baisse des volumes par la hausse du prix moyen de vente. Le PC s'orienterait vers un profil "plus spécialisé et axé sur des objectifs : les acheteurs rechercheront la qualité et la fonctionnalité plutôt que de rechercher le prix le plus bas, ce qui augmentera les prix de vente moyens des PC et améliorera la rentabilité à long terme" écrivait récemment un analyste de Gartner.

La tendance pèse néanmoins sur les industriels qui, pour des raisons de coûts de production, ne peuvent totalement oublier le critère volume. Et la situation profite aux grands constructeurs, dont HP, Lenovo et Dell, grâce en particulier à leur positionnement entreprise.

La conséquence en est une concentration du marché. Le Top 3 représentait ainsi lors du 4e trimestre 61,4% des PC livrés dans le monde - contre 59,9% un an auparavant (source IDC). Sur l'ensemble de l'année 2017, ce chiffre est de 59,9% - contre 57,7% en 2016.

La croissance du smartphone tirée par le haut de gamme

Pour les constructeurs de taille intermédiaire, la situation se complique. Gartner a d'ailleurs prédit la disparition de certains d'entre eux d'ici 2020. Apple sera-t-il du lot ? Son positionnement haut de gamme le protège.

La firme de Cupertino devrait en bénéficier également sur le marché des smartphones où la croissance devrait grimper à 6,2% en 2018 (2,6% en intégrant tous les téléphones mobiles). Gartner prévoit qu'Apple dépassera la croissance moyenne du marché cette année.

Le géant profitera du bond du haut de gamme (à moins qu'il n'en soit directement la source). Le lancement de nouveaux modèles d'iPhone déclenchera des cycles de remplacement plus prononcés. Avec les iPhone X, 8, 8 Plus, 7 et SE, Apple parvient à segmenter le haut de gamme. La concurrence ne devrait en avoir que plus de mal à trouver sa place sur ce convoité marché.

 

Les évolutions attendues dans cette industrie seront-elles pour autant uniquement stratégiques en 2018 ? Les fabricants mettront l'accent sur la personnalisation des expériences au travers de l'intelligence artificielle, des assistants personnels et d'interfaces utilisateur plus naturelles.

Sont aussi annoncées par Gartner, des technologies biométriques et des améliorations au niveau de l'écran et de l'appareil photo. La confirmation pourrait venir du prochain salon Mobile World Congress de Barcelone(26 février au 1er mars).

Quant à la 5G, les industriels avancent. Les réseaux 5G doivent s'ouvrir. Seulement alors les fabricants déclineront des modèles 5G de leurs smartphones. Et cela devrait intervenir dès l'année prochaine, sur des marchés encore réduits comme les US et la Corée du Sud cependant.

Le développement sera très progressif. Gartner estime que d'ici 2021, 9% des smartphones vendus supporteront la 5G. Les réseaux nouvelle génération constitueront-ils cependant un élément de nature à encourager le renouvellement du parc ?

Ils favoriseront plus certainement certains usages comme la vidéo et les services de streaming plus généralement en raison du gain sur les débits. Mais ces débits pourraient bénéficier ensuite aux fabricants de smartphones en permettant par exemple de nouvelles applications de l'IA.

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

Connectez vous ou Enregistrez-vous pour commencer la discussion
publicité