En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies… Fermer

publicité

Apple dirait "au revoir" aux processeurs Intel pour les Mac dès 2020


Technologie : Selon Bloomberg, la firme à la pomme se préparerait à remplacer les processeurs Intel par ses propres puces d’ici moins de deux ans.

Article mis à jour à 9h30

“Kalamata”. Tel est le nom de code du projet d’Apple pour remplacer les processeurs Intel des Mac par les siens. D’après Bloomberg qui rapporte cette information sur la base de sources “proches du dossier”, cette transition majeure pourrait avoir lieu dès 2020. Pour Apple, il s’agirait d’une stratégie visant à rendre encore plus transparente les interactions entre ses différents produits en accentuant encore un peu plus l’intégration matériel/logiciel qui fait sa marque de fabrique.

 

Actuellement, les iPhone, iPad, l’Apple Watch ainsi que l’Apple TV utilisent déjà des puces conçues par Apple. En faisant de même pour les Mac, la firme de Cupertino ne serait plus tributaire de la feuille de route d’Intel pour la sortie de ses nouveaux modèles ajoute Bloomberg. Et Apple a déjà avancer ses pions en la matière : dans le dernier Macbook Pro, la puce T1 d'Apple permet de contrôler la Touch Bar tandis que dans l'iMacPro, un processeur maison est dédié au chiffrement des données. 

Si ce choix venait à se confirmer, il s’agirait d’un revers sérieux pour Intel qui fournit ses processeurs pour les Mac depuis le début de la renaissance d’Apple en 2005. Le cours de l’action du fondeur a d’ailleurs été sérieusement chahuté à l’annonce de cette éventualité, perdant jusqu’à 9,2% de sa valeur en cours de séance. (Eureka Presse)

Voir aussi notre page
Chiffres clés : les ventes de PC

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

11 réponses
Connectez vous ou Enregistrez-vous pour rejoindre la discussion
    
  • C'est la bouteille à l'encre mais ce ne sera peut-être pas Apple qui fera le premier pas vers le PC ARM, mais ce sera peut-être Microsoft le dernier à le faire réellement. (à condition de réformer réellement Windows et de cesser d'enfumer le monde avec des annonces incohérentes).
      
    • Des Windows sous ARM, ça ne serait en rien une nouveauté. Fin des années 90, Windows NT tournait sur un tas de processeurs différents, mais pas certain que ça se soit bien vendu. J'avais un Dec Alpha acheté en occase pour une bouchée de pain qui tournait très bien avec NT (et 3Dstudio allait bien plus vite là dessus que sur Pentium). NT pouvait aussi être installé sur des machines avec des processeurs MIPS, PowerPC, ARM ...
      Le problème n'est pas tant technique, c'est surtout un souci de marketing et communication. Je pense que personne ... y compris les équipes de Microsoft ne comprend vraiment où ils veulent aller et avec quel produit. Bien courageux sont les constructeurs qui développent des machines prévues pour faire tourner la version ARM de Windows, comme l'ont été les quelques braves qui ont tenté de vendre des Windows Phone et des tablettes Windows RT.
  • 
  • Justement le problème est avant tout technique car les déboires actuels de Microsoft sont justement dis à l'abandon de l'entretien de la couche d'abstraction matérielle arm-windows au profit de . net framework, exclusivement pour x86 et c'est précisément ce dernier qui empêche la rétrocompatibilte des applications écrites depuis.
  • 
  • Erreur grave.

    Avant 2006, Apple ne consommait pas du Intel.
    Apple est passé chez Intel, car leur CPU sont plus véloces.
    Là, ils vont sur une solutions maisons alors que Apple a mal à remplir son catalogues avec des nouveaux produits( à part l'iPhone X, tout le reste ne sont que des upgrades de composants des anciens modèles). ca montre bien qu'il ne savent plus quoi faire pour occupé du terrain.

    Le mac mini est à l'abandon, idem pour l'iPad mini.

    Récemment ils ont annoncé un iPad pas de dernière génération pourl'école et pour les 'pauvres'.
    Ca sent de la fainéantise à part pour l'iPhone X.
      
    • Parce que l'iPhone X n'est pas un simple upgrade de l'iPhone ?
    • 
    • Upgrade veut dire mise à jour MAJEURE. J'imagine que tu voulais écrire update :o)

      Bon, après, je ne sais pas si dans la presse Android ils sont d’accord avec toi …

      « Reconnaissance faciale : Google se prépare à la déferlante sur Android. […]
      Notons cependant que le temps que cette fonction soit parfaitement intégrée à Android, environ 2 années se seront écoulées depuis le lancement de l’iPhone X, ce qui laisse penser qu’Apple avait bien une grosse avance en la matière… »

      http://www.frandroid.com/android/mises-a-jour-android/494542_reconnaissance-faciale-google-se-prepare-a-la-deferlante-sur-android

      Quant à la fainéantise supposée, je ne suis pas sûr qu’une brève indiquant qu’Apple compterait concevoir l’entièreté des CPU qu’elle utilise dans ses ordi soit le bon endroit pour évoquer cette idée … m’enfin, on n’est plus à une contradiction près ici :o)
  • 
  • Sors toi les didis de l'anus je dispose d'un phone Android avec face id et fingerprint id qui fonctionnent oob de manière très fiable ainsi que le NFC mais que j'ai surtout sélectionné pour la semaine de tranquillité qu'il m'offre entre chaque recharge.
  • 
  • C'est une nouvelle gamme de produits si j'ai bien compris.
    Logique qu'il intègre un CPU ARM modifié/conçue chez eux.

    Et 2020 c'est loin. !
    Pour Apple c'est des économies substantiels puisque d'autres produits fonctionnent avec de l'ARM.

    Et en 2020, quel sera l'état du marché du PC, MAC, etc
    Je vois de plus en plus de personnes sur smartphone qui n'utilisent pas ou plus d'ordinateur.
  • 
  • la liste des raisons valables de quitter Apple s'allonge...
  • 
  • Prétexte pour vendre des nouveaux Mac, dont les ventes baissent, en rendant obsolète les actuels Mac Intel.

    Pousser encore plus vers la sortie GCC, Objective C, et imposer encore mieux Swift.
      
    • GCC ne tourne pas que sous Intel et de loin.
publicité