En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies… Fermer

publicité
RGPD, le dossier pour tout comprendre
Samsung

Cyberattaques : il est temps de réagir !


Technologie : Vous avez la sensation, du fait de votre activité, de vos habitudes, de ne pas être particulièrement exposé aux menaces informatiques ? Pourtant, cela n’arrive pas qu’aux autres !

Phishing, ransomwares, les chiffres explosent et le smartphone, omniprésent dans l’entreprise, subit lui aussi les assauts des cyber-mafias. Comment anticiper et limiter l’exposition au risque de votre entreprise et quels mécanismes déployer rapidement ? Telles sont les problématiques auxquelles gestionnaires de flotte mobiles, DSI, RSSI et chefs d’entreprises doivent se pencher avec encore plus d’attention avec l’entrée en vigueur du RGPD (Règlement Général sur la Protection des données) le 25 mai 2018, Une échéance qui a de quoi faire frémir car elle change littéralement la donne !

Samsung flottes mobiles

Cyberattaques : la triple peine

Avant le RGPD, une entreprise qui subissait une cyberattaque était exposée à deux préjudices majeurs : organisationnel et structurel. Au moment de l’attaque et jusqu’à ce que celle-ci soit circonscrite, la productivité était mise à mal, l’activité réduite, des frais souvent élevés grevaient le résultat. Le second préjudice, plus insidieux, n’en était pas moins grave : l’entreprise victime de l’attaque, démontrait sa vulnérabilité (parfois sa légèreté même !) à l’ensemble de son écosystème de clients, de partenaires et de fournisseurs. Un préjudice d’image non négligeable. Non seulement ces deux conséquences immédiates existent toujours, mais à compter du 25 mai 2018, elles seront accompagnées de sanctions financières si l’entreprise n’a pas tout mis en œuvre pour protéger l’intégrité des données qu’elle collecte, exploite et stocke dans le cadre de son activité.

Ces sanctions, qui peuvent représenter jusqu’à 4% du CA de l’entreprise (plafonnées à 20 Millions d’euros), sont loin d’être négligeables ! Sur ces trois conséquences immédiates d’une cyberattaque, difficile de savoir laquelle est la plus grave ! Et c’est justement parce que vous n’avez pas envie de le savoir, qu’il faut tout mettre en œuvre pour vous en protéger. Reste à définir la méthode la plus efficace car entre les comportements parfois hasardeux, la susceptibilité de certains collaborateurs par rapport à leur usage du mobile et le turnover régulier, assurer un niveau de sécurisation efficace et homogène sur l’intégralité d’une flotte de smartphones peut relever du casse-tête chinois.

Vos flottes mobiles en danger…

Parce que les smartphones sont des compagnons du quotidien, on a parfois tendance à en oublier leur caractère ultra-sensible. Cet occupant de vos poches de pantalon reste, qu’on le veuille ou non, un point d’accès particulièrement sensible au système d’information de l’entreprise, auquel les collaborateurs sont connectés en permanence. Une vulnérabilité à plus d’un titre car, au-delà des menaces « informatiques », les mobiles sont susceptibles d’être volés ou perdus. En matière de RGPD, rien ne sert de mettre la pression à vos partenaires SI (cloud, applications métiers, etc.), si vous ne prenez pas à bras le corps la question de la sécurisation de la mobilité d’entreprise !

Sécuriser les flottes mobiles : agir vite, agir bien !

Parce qu’il est au cœur des processus métier des entreprises, le mobile doit naturellement être au cœur des mécanismes de prévention. Mais, une fois le mobile enrôlé dans la flotte, vous pouvez ne plus jamais le revoir « physiquement » dans vos locaux. Et comme définir une charte de bonnes pratiques à l’intention des collaborateurs, en leur interdisant d’installer des applications ou de visiter certains sites, est à peu près aussi efficace que du Mercurochrome sur une jambe de bois, le recours à une solution MDM (Mobile Device Management) s’impose. Un MDM bien conçu vous permet de définir une politique de sécurisation cohérente et homogène sur l’ensemble de la flotte mobile. Création d’une liste blanche pour les applications, prise de contrôle à distance pour la gestion des mises à jour du système d’exploitation, conteneurisation afin de créer une cloison étanche entre usages Pro/Perso, le MDM à l’instar de Samsung Knox, vous permet de créer des conditions optimales de sécurité en très peu de temps. Non seulement vous pourrez anticiper les attaques en limitant au maximum votre exposition aux menaces, mais en outre vous mettrez en place les conditions d’un isolement rapide des terminaux infectés et assurerez une reprise d’activité dans les plus brefs en intervenant à distance. Parce que le RGPD ne tolère ni les faux-semblants, ni les demi-mesures, ne perdez pas de temps et reprenez sans délai le contrôle de votre flotte mobile !

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

1 réponse
Connectez vous ou Enregistrez-vous pour rejoindre la discussion
    
  • Quelle mesure peut permettre un niveau de sécurité plus optimal que de migrer vers un écosystème de type Linux?
    Là, au moins, on peut soi-même tout voir, tout analyser, tout évaluer!
publicité