En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies… Fermer

publicité

Gameloft : Vivendi gagne la bataille, la famille Guillemot écartée


Business : Vivendi a annoncé avoir mené son OPA avec succès et détient maintenant la position d’actionnaire majoritaire au sein de Gameloft. Une nouvelle accueillie avec déception par la famille Guillemot, qui annonce céder « à regret » ses parts au sein de la société.

Les frères Guillemot perdent la bataille pour Gameloft, mais la guerre face à Vivendi est loin d’être terminée. Vivendi a mis fin à son OPA et a annoncé avoir obtenu la position d’actionnaire majoritaire au capital de l’éditeur de jeux vidéo mobiles. Une annonce accueillie avec peu d’enthousiasme par la famille Guillemot qui avait déjà manifesté son opposition frontale à la prise de position de Vivendi au sein du capital.

Dans un email à ses employés, le dirigeant de Gameloft a ainsi annoncé son départ, qui prendra probablement effet à compter du 29 juin, date de l’assemblée générale des actionnaires d’Ubisoft.

Dans son mail, publié par le site GameInformer, le dirigeant explique s’attendre à ce que Vivendi continue son effort et rachète l’ensemble des actions du capital de Gameloft, maintenant devenu une filiale de Vivendi. Dans sa lettre, Michel Guillemot s’attend à ce que les autres actionnaires du capital cèdent leurs parts à Vivendi. « Il est habituellement peu recommandé d’être un actionnaire minoritaire au sein d’une entreprise appartenant à un autre groupe » précise le PDG.

Mais pas la guerre

Joignant l’acte à la parole, les membres de la famille Guillemot ont commencé à céder leurs parts au sein de Gameloft. Dans un communiqué transmis à l’agence Reuters, le groupe représentant la famille Guillemot annonce avoir entrepris de céder « à regret » l’ensemble de ses parts au sein de Gameloft. Les fondateurs disposaient de 22,43% du capital de l’entreprise, qui sera donc cédé à Vivendi dans le cadre de l’OPA hostile menée par le groupe de Vincent Bolloré. Le communiqué de la famille Guillemot évoque notamment le « profond désaccord de stratégie » avec Vivendi pour expliquer son retrait du capital.

Vivendi devrait poursuivre son rachat des actions de Gameloft dans les prochains mois. Mais les regards se tournent déjà vers Ubisoft, la société mère de Gameloft qui a également vu Vivendi s’immiscer à son capital. La multinationale a déclaré à l’AMF ne pas avoir l’intention de lancer une OPA sur le capital d’Ubisoft, mais cette déclaration ne l’engage que pour les six prochains mois.

Un répit de courte durée pour les frères Guillemot, qui s’attendent à voir Vivendi tenter de prendre également le contrôle d’Ubisoft. La revente des actions Gameloft apportera un peu de liquidités aux fondateurs d’Ubisoft et de Gameloft, ce qui ne sera pas de trop pour lutter contre la force de frappe de Vivendi.

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

1 réponse
Connectez vous ou Enregistrez-vous pour rejoindre la discussion
    
  • On se demande pourquoi Vivendi n'a pas tout simplement conservé Activision-Blizzard..
publicité